Notes biographiques présentées par "LE CERCLE DES AMATEURS D'ART"

Le parcours de Philippe PIANA
On devrait toujours mettre en regard l’œuvre d’un artiste et son histoire personnelle… le père de Philippe Piana était restaurateur de tableaux anciens. Durant sa jeunesse, le peintre fut donc initié à la grande peinture classique des 18ème et 19ème siècles, il  fréquenta les ateliers du quartier Montparnasse à Paris, et se forgea une solide base culturelle artistique.
Puis, après un voyage initiatique sous les fortes lumières d’Afrique du nord (qui l’influenceront définitivement), et une période à exercer le métier paternel, il opère un virage à cent-quatre-vingt degrés et devient pendant huit ans, illustrateur publicitaire…
Enfin, à partir des années 80, il ne se consacrera plus qu’à ses toiles. Aujourd’hui reconnu dans le monde entier et lauréat de nombreux concours, sa peinture garde le trait de ces deux périodes fondatrices. De la première, il lui reste la technique parfaite de l’artisan d’art ayant fait ses classes patiemment, et de la seconde, lui proviennent un rapport à la couleur résolument moderne et l’efficacité sobre de celui qui va à l’essentiel.

Les toiles visibles sur son site www.pianaphilippe.com , des nus subtilement érotiques, sont la parfaite démonstration de cette double maîtrise. Trois dominantes de couleurs, trois impressions picturales très différentes, mais un seul style bien trempé.


Quelques Titres Artistiques 

Médaille d’argent de la ville de Paris – 1er prix des Yvelines à Viroflay – Lauréat de la Chambre de Commerce de Versailles – Diplôme avec mention à Ypres en Belgique – Médaille d’argent de la Chambre de Commerce de Paris – Diplôme de finaliste au Grand Prix de Deauville – Diplôme de finaliste, avec mention, au Grand Prix de peinture de la Côte d’Azur – 1er Prix au Grand Prix d’Aquitaine 96 – Grand Prix du Prestige Européen 98, avec nomination au grade de Commandeur, etc…


Presse 

Sud-ouest – La Nouvelle République – Ouest France – Magazine < L’Amateur d’Art > - Les Nouvelles de Versailles – L’Echo de la Dordogne – Mode magazine – Le Pays d’Auge – La République du Centre – L’Echo Républicain – Le Républicain – Arts Actualités Magazine, Le Résistant, Le Démocrate, etc…

Ventes publiques 

VERSAILLES ( Maîtres Machoïr et Bailly ) – DREUX ( Maître J.C. Granger ) – BLOIS ( Maître Pousse et Cornet ) – ARGENTAN ( Maître A. Audhoui ) – ROUEN (Maître de Beaupuis ) – VERNON ( Maître Lydie Chatain ) – LA FLECHE ( Maître Y.Manson ) – ALENCON ( Maître Cord et Biget ) – BERGERAC ( Maître Biraben ), etc…


Musées 

MUSEE JEAN GABIN à Mériel ( Oise )

MUSEE DU TABAC à Bergerac ( Dordogne )

Cote du peintre : 

2300 € pour un format « 15 « (65x50), dans le « AKOUN » 2015/2016